Chevaliers des temps modernes

dimanche 2 avril 2017

Anthropocène

Nous venons d’entrer dans une nouvelle époque géologique. Elle porte notre nom: Anthropocène. Qu’allons-nous faire avec cette responsabilité ? Les traces que nous avons laissées marqueront à jamais notre planète. Aujourd’hui, le point de non-retour du changement climatique est dépassé. Nos activités ont un impact irréversible sur l’écosystème terrestre. Le mal est fait. Osons le regarder, non pas pour culpabiliser mais pour prendre la responsabilité de notre vie en main. Chacun de nous représente l’humanité toute entière. Nous sommes sortis des cocons de nos familles, clans, peuples pour aller nous installer partout dans le monde. Nous sommes sœurs, frères, parents, voisins, camarades, amis, collègues, compatriotes, citoyens du monde, tout à la fois. Nous n’avons pas à choisir entre l’un et l’autre. Nous pouvons avancer dans notre diversité et dans la complétude d’un seul être vivant. Nos corps, ne sont-ils pas constitués de milliards et de milliards d’êtres vivants individuels ? Ne sont-ils pas l’exemple qu’une cohabitation paisible et harmonieuse est possible ? Ces microbes agissent ensemble pour garder en vie l’organisme qui les héberge. Le microcosme à l’intérieur de nous est divisé en trois catégories : 10% des bactéries génèrent la vie, 10% gèrent la mort et le recyclage et 80% de bactéries ‘opportunistes’ se rangent soit d’un côté soit de l’autre. Ce sont alors les ‘moutons’ qui vont décider si l’ensemble reste en vie ou pas.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire