Chevaliers des temps modernes

samedi 20 mai 2017

Lever le voile

Participons pleinement à cette grande époque. Elle n’annonce peut-être pas la fin du monde mais la fin d’un monde. Il se pourrait que le nouveau monde, un monde d’unité et de partage, se trouve déjà là, devant nos yeux. Seulement, nous ne l’apercevons pas. Nous sommes peut-être trop pressés, trop chargés, trop occupés pour le voir. Nous avons perdu cette capacité que nous avions, enfants, de voyager entre les différents univers comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Nous avons oublié l’époque où nous savions communiquer avec les éléments et avec les animaux et où les elfes et les dragons étaient biens réels. Aujourd’hui, nous portons le voile du rationnel devant les yeux qui nous empêche de voir que tout ce bel univers existe peut-être toujours et qu’il faudrait seulement s’asseoir, en silence, et prendre son temps pour apercevoir à nouveau ce monde où les miracles n’ont jamais cessé d’exister, le monde où tout est toujours possible et où le rêve se confond avec la réalité. C’est peut-être seulement un voile qui nous sépare. N’est-ce pas le sens profond d’Apokálupsis - apocalypse : lever le voile ? Il suffirait de le lever pour passer de l’autre côté. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire